Palmarès 2014 – 10ème concours Génération Développement Durable

1er PRIX / MICR’HOME
Lauréate : Myrtille DROUET / École de Design Nantes Atlantique

Densifier la ville de manière raisonnée. Le projet Micr’home propose d’exploiter les interstices urbains qui sont de véritables réserves de disponibilité en centre-ville. Myrtille Drouet a imaginé des habitats interstitiels, comme un module de 26 m², étroit, sur trois niveaux, qui regroupent les fonctions liées aux besoins physiologiques des habitants, les fonctions annexes se trouvant dans le cadre de vie immédiat. L’habitat interstitiel génère un nouveau mode de vie, le rôle du designer est d’assurer l’équilibre entre la nouveauté nécessaire au renouvellement urbain et les repères nécessaires à l’appropriation du lieu. Une telle intervention met en avant le potentiel insoupçonné de la ville et permet un nouveau regard sur les environs du logement.

2e PRIX EX AEQUO / GASPI’POTES
Lauréats : Zoé CHALOIN, Marielle LAUTROU, Juliette RODRIGUEZ, Jacques VEYRON / Université Paris-Diderot / 1 500 euros

Lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaire des étudiants. Le projet Gaspi’potes est un camion restaurant (food truck) qui propose tous les midis aux étudiants des plats équilibrés et à faible coût, directement sur leur lieu d’études. Des plats préparés par un cuisinier en réinsertion, aidé pendant le service par un emploi étudiant chargé de la vente des produits et de la gestion de la caisse. La récupération d’aliments gaspillés est très peu chère, voire gratuite grâce à certaines structures, et permet de produire des plats équilibrés. Cette offre, construite sur un fonctionnement viable économiquement, pourrait facilement et rapidement être proposée à proximité de différentes universités et écoles à travers la France.
 
2e PRIX EX AEQUO / CYCLAMEN
Lauréats : Antoine DEVINS et Laurent ROUGERIE / AgroParisTech / 1 500 euros

Recycler, autoproduire et bien manger. Le projet Cyclamen propose une « micro-ferme urbaine restaurant », sous la forme d’un module semi-nomade : un conteneur frigorifique aménagé et surmonté d’une structure construite à partir de bois de palettes. Se fournissant auprès d’un réseau de distribution de produits alimentaires en circuit court de proximité (type AMAPs, « Ruche qui dit Oui »…), la structure valorise les déchets urbains à travers sa construction issue de matériaux de récupération ainsi qu’une autoproduction agricole. Le toit sert de support à une production agricole (aromates et fleurs comestibles) à partir d’un substrat 100 % urbain (compost, marc et copeaux de bois). À cela s’ajoutent deux vermicomposteurs pour recycler les déchets, ainsi que des ruches pour diversifier la production

PRIX SPÉCIAL 10 ANS / L’EAU DANS TOUS SES ÉTATS
Lauréats : Émilie BUAILLON & Florian MADURA / IAE Gustave Eiffel / 1 000 euros

Sensibiliser aux enjeux mondiaux de l’eau. Un tour du monde de seize mois, sur trois continents, à la rencontre de projets solidaires et d’entreprises sur le thème de l’eau. Le but est de dresser un panorama d’initiatives et de mettre en valeur de beaux projets afin de sensibiliser le public et de changer leurs habitudes par des moyens innovants (jeux de plateau, applications web, ateliers de fabrication, création d’un jardin collaboratif, microreportages, correspondance avec des acteurs locaux). Ce projet s’inspire des principes de l’éducation populaire.